Accueil EVENT « De la rue à la scène » le centre Dakouna...

« De la rue à la scène » le centre Dakouna Espoir célèbre l’enfant africain à l’IFT

344
0
PARTAGER
Les danseurs entourés des deux chorégraphes ©saomagazine

En prélude à la célébration de la journée mondiale de l’enfant africain, l’Institut Français du Tchad a donné la scène aux enfants de la rue à travers le spectacle « De la rue à la scène » suivi d’un concert et d’une exposition photos. L’enfant a été au centre de tout durant cette soirée. C’était en présence de quelques autorités dont le Ministre de la Jeunesse, la Directrice de l’IFT et la Représentante de l’Unicef.

Un bilan plutôt élogieux et encourageant pour le projet Dakouna Espoir

Mot d’introduction d’Aleva Davogo ©saomagazine

Dans son mot d’introduction, Aleva Davogo, membre du groupe de danse Tchado Stars et initiateur du projet Dakouna Espoir a dressé un bilan de travail abattu pour leur centre au profit des enfants de la rue jusqu’ici. Plus de 584 enfants recensés dans les rues, une centaine prise en charge par le centre en mettant un toit sur leurs têtes. D’aucuns sont scolarisés, d’autres formés aux métiers et aussi plusieurs enfants réinsérés dans leurs familles. Après avoir remercié toutes ces personnes morales et physiques qui depuis des années ne cessent de leur apporter leur aide, il en appelle encore à plus d’effort à l’endroit de ces enfants.

« De la rue à la scène » présenté pour demander le respect de leurs droits

les enfants en pleine prestation © saomagazine

La levée de rideau a donc été la proposition chorégraphique « de la rue à la scène », œuvre des chorégraphes Aleva Davogo et Marion Rosseel présentée par les enfants du centre Dakouna Espoir pendant une trentaine de minutes. Le public s’est laissé amener dans ce voyage chorégraphique avec des accompagnements bien placés de jazzman Djim Rade à la guitare. Une chorégraphie qui s’est conclue sur un message fort des enfants : « respectez nos droits ».

Présentation du livret photographique « studio Dakouna » par la Directrice de l’IFT

Mot de la Directrice de l’IFT © Saomagazine

Chose rare, la directrice de l’IFT Mme Radhia Oudjani à introduire elle-même la présentation du livret photographique « Studio Dakouna ». Pour la directrice l’IFT, ce projet « fou » est le résultat de trois rencontres : le danseur Aleva Davogo, la proviseure du Lycée Montaigne et la photographe Clothilde. C’est la synergie de ces énergies qui ont donné vie au « Studio Dakouna ». Un livret photographie qui ressort la beauté de l’âme des enfants et qui est aussi avant tout un recueil de témoignages de ces enfants. Un livret résumé dans un élément audiovisuel de 2 minutes présenté au public sur écran géant.

Le concert de stars amies des enfants pour clôturer la soirée

Les artistes amis des enfants ©saomagazine

Des prestations humoristiques et musicales sont venues conclure cette soirée pleine d’émotions. Plusieurs artistes se sont relayés sur la scène. Pour apporter leur contribution à cette soirée en l’honneur des enfants. Aladji Tawa, Daisson, Colonel Dinar, Habre Doumia, Geneviève Matibeye, Sultan, Kartsym et Moussa Aimé entre autres.

le public visitant l’exposition ©Saomagazine

Le public a été invité à découvrir une fois à découvrir l’exposition de photos dans le hall de l’IFT, une contribution de l’Unicef à cette initiative en l’honneur de l’enfant. La rue n’a jamais enfanté, l’on vient tous d’une famille et si des enfants se retrouvent dans la rue, c’est de la responsabilité de tous. Voilà une expression qui a meublé tous les messages diffusés ce jour spécial à l’IFT.

Facebook Comments