Accueil CLIPS Elété dévoile son nouveau clip « Tourner la tête »

Elété dévoile son nouveau clip « Tourner la tête »

1042
0
PARTAGER

Soutenu par Production NDJam, Élété est auteur, compositeur, interprète,
lauréat d’un Syli de bronze de la musique du monde et d’une médaille d’or
aux Jeux Cen-Sad. Né à N’djamena, il chante depuis l’âge de huit ans avec ses
frères et soeurs Rimtobaye — membres du groupe Tchado-Montréalais
H’Sao. Dès l’enfance, Élété baigne ainsi dans un environnement musical et
linguistique riche et varié, apprend la guitare, les percussions et se produit
sur plusieurs scènes au Tchad, en France, au Niger, au Cameroun, avant
d’atterrir au Québec, où il vit depuis 2009.
En 2012, Élété produit avec son frère Izra l’album Incontrollables, qui
explose dans le paysage musical africain. Porté par le tube Yang’ha, d’autres
tels Tapo Chabab (tapage des jeunes, avec la chanteuse Rita Lahkim), M’tary
et N’djamenoise rendent hommage à la femme et à la beauté tchadienne. En
2016, paraît Taar, amour en langue sara. Ce nouvel album solo d’Élété,
réalisé par Caleb Rimtobaye (AfrotroniX), navigue entre folk acoustique
africain, afrobeat et reggae. L’album met la très belle voix d’Élété à
l’avant-plan, accompagnée de percussions et de guitares à la façon de ses
idoles Tiken Jah Fakoly, Lokua Kanza et Richard Bona.
Élété a toujours su tisser des rencontres avec d’excellents musiciens tant au
Québec qu’ailleurs dans le monde. Il a collaboré notamment avec le rappeur
Didier Awadi, artiste engagé reconnu internationalement, Élage Diouf,
ancien membre du légendaire groupe Les Colocs, Ilam, Abdoulaye Nderguet,
Cheikh, Zale Seck, Sarahmée… Avec Isabelle Vadeboncoeur, il a fondé le
groupe K’Lana Vibes. Parallèlement, il reste à l’écoute des influences
musicales — si au Tchad, on compte plus de 144 langues locales, il y a
autant de groupes ayant leurs propres danses et chants traditionnels — le
Saï, Ngandja, le Dala en passant par le Gospel, le Reggae, l’Afrobeat, le R&B.
Ce sont ces histoires, rencontres et amitiés musicales qui ont permis à Élété
d’enrichir, au fil des ans, son répertoire, développer son style, pour offrir
une production musicale originale, et constamment renouvelée.
À l’instar des princes de l’afro-pop qui dominent aujourd’hui la scène
musicale africaine, européenne et maintenant américaine, Élété nous
entraîne dans ce nouvel univers moderne et entièrement décomplexé, avec
ce désir effréné de conquérir le monde, le temps d’une chanson – Tourner la
tête, et tout y passe – les désirs, la complexité des rapports amoureux, la
jalousie, le chagrin, la passion, les déchirements. Et la danse, toujours.

Facebook Comments