Accueil CULTURE Finale N’Djam Hip Hop 2019 : le droit d’aînesse a primé, M’Res et...

Finale N’Djam Hip Hop 2019 : le droit d’aînesse a primé, M’Res et Omaarson champions

361
0
PARTAGER

La finale de N’Djam hip hop 2019 s’est tenue ce vendredi 16 mars 2019 à l’Institut Français du Tchad. Très attendue au regard des candidats retenus pour cette finale, c’est finalement sans trop de surprise que M’Res et Omaarson Jérusalem se sont imposés face à respectivement Tchobpa le Myth et Obie-G.

Le public a répondu présent à l’Institut Français du Tchad (IFT) pour vivre le dénouement finale des compétitions de N’Djam Hip hop commencé deux jours plutôt à l’Espace Culturel Talino Manu. Le public qui a vécu dans les mêmes conditions que le jury très relevé de cette édition les performances de tous les prétendants aux titres. Ils étaient repartis en deux catégories : la catégorie Jeunes talents et la catégorie anciens lauréats ; qui réunissaient les anciens lauréats de N’Djam Hip hop qui ont bien voulu se prêter à cette nouvelle compétition.Au bout des performances, les candidats M’Res et Tchobpa le Myth sont déclarés finalistes dans la catégorie nouveaux talents et Omaarson Jerusalem et Obie-G finalistes dans la catégorie anciens lauréats.

Prestation de M’Res ©saomagazine

Pour cette finale au sommet, c’est M’Res qui a ouvert les hostilités, avec un medley de quelques classiques du rap tchadien en hommage à ceux qui ont tracé la voix. La suite ce fut une prestation à la hauteur non seulement de son talent mais aussi de son expérience de la scène du N’Djam Hip Hop. Il a revisité son titre « je suis ce genre de mec », a déploré l’éducation à terre sans oublier les « 45° à l’ombre ».

Tchobpa le Myth en prestation ©saomagazine

Tchobpa le Myth qui était très attendu après ses précédentes prestations lors des sélections a eu une entrée originale, en amenant avec lui un cercueil sur « les cris du peuple ». Une mise en scène qui illustrait bien les intentions derrière la proposition préparée par le Myth. La kalachnikov lyricale une fois lancée à tenu son rythme mais a manqué de justesse à plusieurs niveaux.

Omaarson Jerusalem ©saomagazine

Omaarson Jérusalem est le premier à monter sur scène, ouverture de scène tout en rap, on retrouve Omaarson que l’on a connu à l’époque de son tandem avec Pif Bikini, enchainant les rimes. Une prestation comme celle de M’Res, à la hauteur de son talent et de son expérience. De belles propositions à l’arrivée qui lui ont permis de démontré tous l’étendue de sa variété artistique.

Prestation Obie-G ©saomagazine

Obie G son challenger est arrivé sur la scène avec beaucoup de belles intentions ; entre assurer une performance lyricale et donner un spectacle, il s’est laissé emballer par le spectacle. Entre son Dj, ses danseuses et son vendeur de viande, la proposition de jeune Obie G a perdu en qualité, noyée dans une opacité faite à la base de bonnes intentions.

Omaarson vainqueur catégorie ancien lauréat ©Saomagazine

Le travail du jury ne fut que des plus faciles et c’est sans surprise que M’Res et Omaarson sont déclarés vainqueurs de l’édition 2019 de N’Djam Hip hop. Une décision unanimement accepté par le public qui en est ressorti un peu déçu des prestations des deux autres challengers des vainqueurs. Quoiqu’il en soit, le droit d’aînesse, la maitrise et l’expérience ont primé sur la fougue juvénile.

Facebook Comments