Accueil ECONOMIE Le Président de la BDEAC présente les atouts de l’Afrique Centrale aux...

Le Président de la BDEAC présente les atouts de l’Afrique Centrale aux Investisseurs Russes

21
0
PARTAGER

Répondant à une invitation de son homologue de la Banque Africaine d’Import-Export (AFREXIMBANK), le Président de la BDEAC, Monsieur FORTUNATO-OFA MBO NCHAMA, a conduit une délégation de la Banque aux réunions annuelles d’AFREXIMBANK qui se sont tenues du 19 au 22 juin 2019 à Moscou (Russie).

Les différents ateliers organisés à cette occasion ont permis aux entreprises, experts régionaux et décideurs de nouer des relations, d’explorer le commerce et les opportunités d’investissements et de développer des liens commerciaux importants.

Plus précisément, les différents intervenants ont évalué l’intérêt actuel et croissant pour le commerce, l’investissement et d’autres types de relations commerciales et stratégiques avec l’Afrique, exprimé par les puissances commerciales émergentes telles que la Russie, la Chine et le Brésil. Ils ont apprécié comment ces nouveaux partenariats contribuent à réduire progressivement l’importance relative des partenaires traditionnels, pour le programme de développement de l’Afrique.

Prenant la parole dans le cadre des échanges organisés sur le thème de « La coopération en matière d’investissement entre la Russie et l’Afrique : expériences et perspectives », le Président de la BDEAC a rappelé que l’Afrique Centrale est la région la plus riche d’Afrique en ressources naturelles. Celles-ci comprennent entre autres 1.773.000 mètres cubes de ressources en eaux renouvelables, 261 millions d’hectares de terres arables, 20 milliards de barils de pétrole de réserves, 600 giga mètres cubes de réserves gazières, un potentiel hydroélectrique prouvé de 150 Giga Watts, 3.600 km de côtes et une zone économique exclusive d’environ 1.230.000 kilomètres carrés. Paradoxalement, c’est aussi la région la moins développée du continent sur le plan des infrastructures ou de l’industrialisation.

Se fondant sur ce constat, le Président de la BDEAC a indiqué que l’Afrique Centrale aujourd’hui est la région d’Afrique qui offre le plus d’opportunités d’investissements aux hommes d’affaires, compte tenu du retard qu’elle accuse et des projets qui devraient y être réalisés pour rattraper ce retard. Il a par ailleurs rappelé que tous les pays de l’Afrique Centrale ont adopté des lois incitatives et protectrices des investissements, ce qui permet aux hommes d’affaires d’y obtenir des rentabilités financières qu’ils ne pourraient avoir nulle part ailleurs.

Le Président de la BDEAC a clos son propos en invitant la Fédération de Russie et les investisseurs privés russes à s’associer à la Banque, l’Institution de financement du développement de l’Afrique Centrale, pour établir des partenariats mutuellement profitables pour les investissements en Afrique Centrale.

Facebook Comments