Accueil CONCERT Melodji fait du Dream de mélodies à l’Institut Français du...

Melodji fait du Dream de mélodies à l’Institut Français du Tchad

349
0
PARTAGER
Melodji concert à l'IFT ©saomagazine

L’artiste Mélodji a donné ce vendredi 05 avril 2019 un concert de rêve à l’Institut Français du Tchad (IFT) en prélude à la sortie de son prochain album intitulé « Dream ». Une occasion unique pour le public tchadien de goûter en avant-première aux saveurs musicales que prépare l’artiste Melodji dans ce nouvel album.

Ricardo Labe MC du concert ©saomagazine

La salle de spectacle affichait archi pleine pour l’occasion et comme il est de coutume, c’est Ricardo Labe qui s’est chargé d’introduire l’artiste avec un bref rappel du parcours de Melodji, celle qui est reconnue comme l’une des voix fortes de la musique tchadienne. Celle qui a débuté sa carrière au sein du mythique groupe Matania donc elle était le lead vocal et qui s’est lancée ensuite dans une carrière solo grâce à des personnes clés qui ont cru en elle dès le départ. Remerciement spécial à cet effet à l’endroit de Mami Bani Ngata, première productrice de Mélodji et de Krys l’Excellent d’excellence communication qui produit ce nouvel album de Melodji.

Melodji sur la scène de l’IFT ©saomagazine

C’est donc sous des salves d’applaudissements que Melodji arrive sur la scène de l’IFT avec le titre « Gospa » titre bien connu avant d’enchaîner avec « neighbor friend », un titre blue/soul chanté en anglais qui donne un aperçu des nouveaux horizons musicaux qu’explore Melodji. La suite avec « femme africaine » confirme bien l’idée dans laquelle nous conforte Melodji, elle élargit vraiment son registre musical on est dans un rythme très enlevé sous fond de makossa.

Melodji, les Matania et Matibeye Geneviève ©saomagazine

Les titres « Kélélé », « Royoumta » ou encore « Dingam Ké » rappellent quand même que l’artiste reste cependant rattaché son régistre originel, celui qui a construit son succès avec les Matania et ensuite en solo. Elle nous a replongé dans son succès d’antan d’abord avec le titre « Tah hor » et ensuite avec le titre « dian koudj » sur lequel elle a invité ses sœurs du groupe Matania sur scène avec en bonus le rossignol Géneviève Matibeye   pour une version revisitée de ce classique.

Melodji en compagnie des danseurs ©saomagazine

Le concert proposé par l’artiste Melodji était aussi un moment de spectacle avec les performances des danseurs amenés par Saleh Abdoulaye et qui seront rejoints par Aleva plus tard. Bien qu’elle reste Melodji que l’on a toujours connu dans un registre musical très ancré à ses origines, ce concert prélude à l’arrivée de l’album « Dream » démontre bien les nouvelles ambitions de notre mélodieuse Melodji : aller à la conquête du public à l’international.

Salle comble pour Melodji ©saomagazine

Melodji a donc pris d’énormes risques en ouvrant sa palette musicale à d’autres rythmes et à d’autres langues en particulier l’anglais, très présent dans cette nouvelle proposition. Le single « suggar banana » issu de cet album sorti quelques jours plutôt illustre bien sa nouvelle tendance.  Melodji continue à exceller en performance vocale et reste sensible aux thèmes qui touchent la femme. Elle s’envolera bientôt pour le Canada pour la finalisation de ce nouvel album que nous attendons impatiemment.

Facebook Comments